Avec l’arrivée de l’été, se profile à l’horizon un retour en France. Vous n’êtes peut être pas nostalgique des longs déjeuners du dimanche en famille mais par contre la perspective de retrouver toute la diversité des fromages français vous met déjà l’eau à la bouche. Voici quelques règles à respecter pour en profiter au mieux.

1ère étape :  préparer le plateau de fromage

Si tout a toujours l’air facile quand on est invité, soyez assuré que rien n’est jamais laissé au hasard ! Suivez le guide.
Un plateau de fromage est composé d’entre 5 et 7 fromages différents qui sont disposés sur un plateau suffisamment grand pour qu’il y ait de l’espace entre eux. Les fromages sont disposés des plus doux aux plus forts. Vous pouvez composer votre assortiment de :
Chèvre : Pelardon, Berry, Valençay…
Croûte fleurie : Camembert, Brie, Chaource, Saint Nectaire, Brillat-Savarin…
Pâte pressée : Saint Nectaire, Ossau Iraty…
Pâte cuite : Abondance, Comté
Pâte persillée : Roquefort, Fourme d’Ambert, Bleu de Gex…
Autres options possibles, composer un plateau régional (qui devra compter au moins 3 fromages) par exemple, Cendré de Champagne, Chaource et Tomme des Ardennes ou encore ne servir qu’un seul fromage entier de grande qualité comme du Vacherin ou une roue de Brie.

2ème étape : la dégustation

Tout d’abord, n’oubliez pas de sortir les fromages de votre réfrigérateur au moins une heure et demi avant de les servir. Les convives doivent pouvoir les déguster à température ambiante.
Sur la table, vous disposerez un ou plusieurs beurriers selon le nombre d’invités (un pour 4 environ) ainsi qu’une corbeille de pains – la diversité des pains français est telle que vous ne devez pas hésiter à en proposer plusieurs sorte, Seigle, campagne, baguette, pain au noix…
Pour éviter d’embarrasser vos convives, coupez une ou deux parts des grands fromages à l’avance pour en faciliter le service. Cela évitera le petit moment de flottement au moment où votre premier invité se tient hésitant, le couteau à la main, au dessus du Brie (non on ne coupe pas le nez du Brie, soit on fait de longues tranches, soit on commence en biseau et on termine en tranches). En règle générale, les fromages ronds et carrés se découpent en triangle, les cylindres en tranche, les bleus en éventail depuis le milieu, les crottins en deux et les pates cuites en tranches.
Tout comme le potage, le plateau de fromages n’est présenté qu’une fois. On ne se ressert pas. Il apparait convenable de se servir deux fromages différents pas plus.
Le fromage se mange avec le couteau… pas de fourchette ! On utilisera une cuillère pour le vacherin. Sur le plateau, le couteau de service sera discrètement essuyé par le convive qui s’est servi pour être transmis au convive suivant. Il faut éviter de découper un morceau de Brie avec un couteau plein de Roquefort !
Et bien entendu, on commencera par les fromages les moins forts pour terminer par les plus forts. Manger du Chèvre après le roquefort vous priverait de bien des plaisirs gustatifs !
Maintenant que vous êtes incollable sur le sujet : 1,2,3 dégustez !